Rencontre | Corinne MOREL-DARLEUX | Lycée Bouvet (Romans)

Toute la communauté éducative du lycée professionnel Bouvet est en gréve depuis le mardi 19 septembre pour deux raisons :
– Une demande d’AED (Assistant d’éducation ndlr) au rectorat,
– Une demande de titularisation de deux agents suite au départ à la retraite de deux agents titulaires, et la demande de titularisation d’un nouvel agent en lieu et place de trois CAE (Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi) non renouvelés.

 
 
 
Actuellement, le lycée compte 5 agents titulaires et 2 agents contractuels à 35 ETP, sauf que les vacances ne sont pas prises en compte;  ces 2 agents font donc en réalité moins de 35h et sont sur les postes de deux agents partis en retraite.
Les travaux d’entretiens des locaux et des espaces verts étaient, jusqu’à présent, assurés par les 3 agents en CAE à 25 heures hebdomadaires la surface du lycée est de 1,4 hectare et compte de très nombreuses salles, de très grands couloirs ainsi qu’un forum.
Face au non renouvellement des contrats aidés, la région aujourd’hui propose au lycée:
– de publier les postes des deux agents contractuelles pour les pourvoir par des titulaires mais à partir de janvier.
– l’embauche immédiate d’une contractuelle en remplacement des trois CAE à 35 ETP ( avec les vacances non prises en compte) donc en fait moins de 35h.
Les agents ont évidemment refusé, ils ont fait des efforts en demandant la transformation de 3 CAE à 25h (75h au total) en un titulaire à 35h (à 40h semaine).
Frédéric Fernandez tient de plus à signaler, que la région ne peut pas être au courant des difficultés de l’établissement car la représentante région et son suppléant n’ont jamais mis les pieds en conseil d’administration depuis leur élection.
 
Propos recueillis auprès de Frédéric Fernandez – secrétaire départemental – CGT éducation
 
 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.