Just’insoumise | n°1 | Scandales dans nos assiettes

Les scandales alimentaires ne sont malheureusement pas aussi rares qu’on le souhaiterait. En effet, depuis quelques années la rentabilité de la production est davantage recherchée que la qualité des produits… Les premiers ont éclaté dans les années 80 : l’huile de colza frelatée en 1981 (un millier de morts et 25 000 personnes gravement atteintes), suivi de la vache folle en 1986 (224 décès recensés par l’OMS de 1996 à 2011). Depuis les révélations sont de plus en plus rapprochées…

2017 est une année particulièrement riches en scandales : il y en a pour tous les goûts ! Des œufs contaminés au fipronil, en passant par les conditions d’élevage dénoncés par l’association L214 ou encore, plus récemment, la viande bovine atteinte de tuberculose. Manger deviendra-t-il prochainement un sport extrême ? Faudra-t-il bientôt engager des goûteurs, à l’estomac et système immunitaire solide, pour oser manger ? Quelles sont les solutions alternatives
Dans un premier temps il est impératif de réapprendre à manger de saison : les tomates en été, les choux en hiver ! Ensuite, dans la mesure du possible : produire soi-même ! En plus d’être un passe-temps agréable cela entretien l’ensemble du corps ! Vous avez un jardin, mais pour une raison ou une autre vous ne produisez pas ou, au contraire, vous aimeriez jardiner, mais vous n’avez pas de terrain ? Des petites annonces et des sites internet existent pour vous permettre d’entrer en relation !

Enfin, si vous ne pouvez pas produire vous-même, tournez-vous vers les produits locaux et les circuits-courts : marchés, AMAPS (La boucherie Chevaline et la Ferme du Chapitre à Romans), magasins (Marché de Collines Bio à Bourg-de-Péage ; Marché de la Ferme du Coin à Pizançon, Nos Champs à Eymeux). L’agriculture biologique est aussi une solution, bien qu’elle ne soit pas à portée de toutes les bourses, les produits bruts et locaux sont généralement à un prix abordable.

Des solutions existent pour manger sainement, en plus cela permettra de créer un lien avec les producteurs locaux ! Pourquoi se priver ?

Voici quelques liens pour en savoir plus :

6 réflexions au sujet de “Just’insoumise | n°1 | Scandales dans nos assiettes

  1. Merci Justine pour ces allėchantes et saines infos
    Je me permets d’ajouter à la liste d’AMAPs sur Romans celle de la Maison de Quartier Coluche

  2. Merci Justine, toutes ces infos sont bienvenues !
    Une précision : tous les marchés et magasins sont-ils bio ? C’est précisé pour certains mais pas tous…

  3. Bonjour Monique,

    Malheureusement tous les marchés/magasins ne sont pas bio… et je n’ai pas trouvé sur internet de liste exhaustive.

    Il y a plus de chance de trouver des produits bio sur les marchés de producteurs, il y en a un à Châtillon-Saint-Jean et Bourg-de-Péage le mardi et un autre à Saint Donat tous les samedis matin.

    En magasin, on peut trouver des produits bio, dans les enseignes spécialisés : Biocoop ou la Vie Claire, mais tous les produits ne sont pas toujours locaux, et des magasins de producteurs : Collines BIO (Bourg-de-Pèage), Nos champs (Eymeux), Circuit court (Chabeuil). Il y en a peut-être d’autres, mais je ne les connais pas…

    Voici un site internet qui recense tous les acteurs AB (producteurs, distributeurs, transformateurs…) : http://www.annuaire.agencebio.org

    Bonne journée,
    Justine

  4. Merci Justine pour le partage de toutes ces infos ! Comme le dit Pierre Rabhi, si on ne réagit pas, il va falloir se souhaiter : bonne chance, au lieu de bon appétit ! …en début de repas !
    Heureusement, une prise de conscience se fait depuis quelques années . Et des jardins partagés renaissent et se développent , y compris dans des quartiers urbains, comme La Monnaie, à Romans, avec de la convivialité , du partage, de l’échange de connaissances .
    Alors , soyons vigilants , soyons des consom’acteurs avisés !

  5. Anny leita

    Pour le partage des jardins,je serais bien d’accord pour partager le mien ,

    Et oui je suis bien consciente de tous ces scandales alimentaires,boycottons les grands magasins,et achetons si possible local
    A propos une petite boutique locale s’est ouverte 23,rue du docteur Eynard Bourg de péage COLLINE BIO.A droite après la mairie de
    Bourg de Peage
    Merci justine A bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.