Portait | n°2 | Saul ALINSKY

Saul ALINSKY (1909-1972) est un sociologue, écrivain et activiste américain. Figure emblématique de la gauche radicale état-unienne, il s’est rapproché des quartiers pauvres de Chicago, New-York ou encore Los Angeles, pour aider les personnes démunies à s’organiser ensemble afin d’améliorer leurs conditions de vie et de travail.

 

© AP Photo

 

Ses études en criminologie, lui permettre de comprendre très vite que les mauvaises conditions de vie, le chômage, la discrimination raciale sont à l’origine de la hausse de la violence dans les quartiers défavorisés. Pour lutter contre le système social et économique injuste, raciste et inégalitaire, il commence par participer au Chicago Area Project, un regroupement d’organisations ayant pour but de prévenir la délinquance. Celles-ci proposent des services d’accompagnement, d’apprentissage et d’aide. Il s’investit également lors de la création du C.I.O. (Congress of Industrial Organizations), le plus grand syndicat ouvrier du pays.

 

En 1939, il choisit de s’installer à Back of the Yards, le quartier le plus pauvre de Chicago, pour passer de la théorie à la pratique. Il aide petit à petit les habitants à communiquer sur leurs besoins, leurs espérances, à s’organiser et à mettre en place des actions non-violentes et ludiques pour améliorer leur quotidien. Après seulement trois ans, le résultat est là : une partie des loyers ont été réduits, des bâtiments rénovés, les services municipaux améliorés…

 

Sa méthode, l’epowerment (donner la capacité aux habitants de choisir par eux mêmes leur avenir économique, professionnel et social) est détaillée dans le livre, Rules for Radicals (1971), dont voici les principaux points :

 

  1. Choisir un quartier s’y intégrer en participant à la vie locale, observer et identifier les difficultés des habitants ;
  2. Créer un lien social et permettre à force de discussion de faire émerger collectivement les problèmes ;
  3. Commencer par une victoire facile, par exemple en demandant à la mairie d’interdire la publicité dans les écoles maternelles et primaires, comme les interventions de Nike ou les affiches du film Coco ;
  4. Aider les habitants à s’organiser en créant des collectifs populaires permanents et intensifier les luttes avec des revendications claires et des actions ludiques, inattendues et non-violentes ;
  5. Permettre l’autonomie et l’indépendance du quartier, en transmettant les compétences nécessaires, puis se rendre inutile et partir.

 

“Ce qui suit s’adresse à ceux qui veulent changer le monde tel qu’il est pour le monde tel qu’il devrait être selon eux. Le Prince fut écrit par Machiavel pour les nantis, pour leur permettre de conserver le pouvoir. Rules for Radicals est écrit pour ceux qui n’ont rien, pour leur permettre de prendre le pouvoir aux nantis.” Saul ALINSKY, Rules for Radicals

1 réflexion au sujet de “Portait | n°2 | Saul ALINSKY

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.