Élaboration du programme européen

L’Assemblée représentative de la France insoumise a discuté d’une proposition de trame programmatique et a décidé après ces échanges de le transmettre à l’ensemble des insoumis·es. Ce texte est donc ouvert à discussion auprès de l’ensemble des insoumis·es sur cette page par les mêmes procédures que le fût l’Avenir En Commun lors de l’élection présidentielle. 

La première phase de contributions se terminera le 20 mai et donnera lieu à des synthèses qui seront ouvertes à nouveau aux contributions entre le 4 juin et le 14 juin. 

Des auditions seront organisées et un comité du programme ouvert aux volontaires sera chargé de proposer une version définitive de ce texte qui sera soumis au vote de l’ensemble des insoumis·es.

 

 

Première base de travail pour l’élaboration d’un programme pour les élections européennes

L’Europe insoumise

C’est la saison des tempêtes en Europe. La voix des peuples est toujours ignorée et méprisée. La crise financière n’a pas été réglée. Sous la houlette de l’Allemagne de Merkel, l’Europe devient de plus en plus austéritaire : toujours plus d’austérité de façon toujours plus autoritaire. Le libre-échange, les délocalisations et la concurrence déloyale suppriment les emplois en France. Les droits sociaux et les services publics sont attaqués par l’Union européenne. Le dérèglement climatique s’accélère, mais les lobbys productivistes continuent de faire la loi. L’extrême-droite nationaliste progresse un peu partout. Elle gouverne même plusieurs pays sans que l’UE ne dise rien. La guerre menace à nos portes.

En France, l’élection présidentielle n’a rien réglé. C’est la même politique qui est menée. Macron applique avec zèle les contre-réformes voulues par la Commission et les libéraux européens : destruction du service public de la SNCF, coupes budgétaires massives, démantèlement du code du travail etc.

Heureusement, une alternative existe ! Nous ne sommes pas condamnés à subir sans riposter. La France insoumise et ses alliés européens sont l’opposition populaire à cette Europe du fric. Dans tous les pays, nous portons le même message, celui d’une Europe des peuples, de l’harmonie et de la coopération, contre l’Europe de la finance et de la concurrence !

Pour cela, il faut sortir des traités européens. Ils organisent la guerre économique à l’intérieur de l’UE et avec le reste du monde. Ils menacent nos droits, empêchent la souveraineté démocratique des peuples et mettent en danger notre avenir. Pour en sortir, nous proposons avec l’Avenir en commun une stratégie claire et démocratique, avec un plan A et un plan B.

Les élections européennes de 2019 sont l’occasion de dire très clairement : « Dégagez ! ». Elles seront un référendum contre la politique de Macron en France et contre son alliance avec Merkel en Europe. Nous nous engageons dans la construction d’un mouvement européen dans ce but.

Élisons des député·e·s insoumis·es venant de toute l’Europe au Parlement Européen ! Comme les député·e·s insoumis·es à l’Assemblée nationale, ils et elles seront les premier·e·s opposant·e·s à cette Union européenne et les premier·e·s proposant·e·s d’un autre futur. Ils et elles seront la voix d’une France insoumise en Europe. Nous nous engageons à :

 

1) FAIRE ENTENDRE LA VOIX DES PEUPLES EN DÉGAGEANT LA CASTE EN EUROPE

  • Défendre la souveraineté populaire et le droit à la désobéissance aux règles européennes
  • Combattre les traités européens et leur application
  • Refuser le gouvernement austéritaire de la zone euro et l’indépendance de la BCE
  • Lutter contre le commerce des données personnelles et l’impunité des GAFAM
  • Restaurer la souveraineté populaire sur les budgets, la fiscalité…

 

2) DÉFENDRE LE PROGRÈS HUMAIN EN DÉGAGEANT LA FINANCE EN EUROPE

  • Mettre fin au dumping et agir pour l’égalisation sociale et fiscale
  • Abolir la directive de détachement de travailleurs
  • Abolir toute directive de libéralisation des services publics
  • Organiser une conférence européenne sur les dettes souveraines sur la base d’audits citoyens
  • Taxer enfin les transactions financières
  • Obliger les paradis fiscaux européens à mettre fin à leurs pratiques déloyales
  • Obliger les multinationales à déclarer publiquement leur activité pays par pays pour taxer vraiment leurs bénéfices
  • Refuser la guerre économique qu’est le libre-échange : imposer un protectionnisme solidaire pour lutter contre la concurrence déloyale et refuser tout nouvel accord de libre-échange européen (Canada, Mercosur, Japon, États-Unis, Australie-Nouvelle Zélande)

 

3) DÉFENDRE L’ÉCOLOGIE ET LA SANTÉ EN DÉGAGEANT LES LOBBYS

  • Interdire toute nouvelle exploitation d’énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon, gaz de schistes) dans l’UE
  • Proposer un plan d’investissement pour une Europe avec 100% d’énergies renouvelables et un plan européen de ferroutage
  • Arrêter la privatisation et la destruction des services publics nécessaires à la transition énergétique (train, barrages hydroélectriques, etc)
  • Abandonner le marché carbone et le remplacer par des interdictions et taxations des pollutions
  • Interdire le glyphosate, la culture et l’importation d’OGM et proposer un plan de sortie des pesticides
  • Défendre une politique agricole commune tournée vers les petites exploitations écologiques et paysannes pour une consommation bio et locale
  • Lutter contre la souffrance animale
  • Faire un plan pour la biodiversité en Europe
  • Faire de l’eau un bien commun, interdire sa gestion privée et garantir le droit à l’eau
  • Soutenir la proposition d’un tribunal international de Justice climatique et contre les écocides (crimes écologiques) pour juger les États et multinationales
  • Interdire les perturbateurs endocriniens
  • Protéger les lanceurs d’alerte

 

4) FAIRE LA PAIX EN DÉGAGEANT LES FAUTEURS DE GUERRE

  • Combattre les causes de l’exil forcé (guerres, accords économiques inégaux, changement climatique), accueillir dignement les exilé·e·s et abandonner les directives Dublin.
  • En finir avec Frontex qui transforme la méditerranée en cimetière
  • Refuser l’Europe de la défense, a plus forte raison soumise à l’OTAN, et agir dans le cadre de l’ONU
  • Organiser une conférence européenne sur les frontières
  • Engager la dénucléarisation civile et militaire de l’Europe
  • Promouvoir les coopérations internationales pour le codéveloppement

 

5) VIVRE LIBRE EN DÉGAGEANT LES RÉACTIONNAIRES !

  • Instaurer le principe de non-régression qui interdit la mise en œuvre de mesure diminuant le niveau des droits déjà acquis
  • Défendre le droit à l’IVG et l’égalité femmes-hommes
  • Combattre toutes les formes de racisme et de discriminations, liées aux origines, au handicap, à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre
  • Appliquer en matière d’égalité femmes-hommes la clause de généralisation de la nation la plus favorisée
  • Agir pour l’émancipation en Europe par la culture, l’éducation et la recherche
 
 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.