Actes écocitoyens | N°2 | Et l’eau

Pourquoi faut-il économiser l’eau ?

L’eau qui nous est délivrée est prélevée dans le milieu naturel et donc soustrait à une nappe, une rivière ou un lac qui sont autant de réserves d’eau naturelles pour la végétation et les animaux.

Une fois utilisée, l’eau est en partie traitée puis rejetée encore impropre dans l’environnement. 

Le prélèvement, le pompage, le traitement, la distribution, l’évacuation et l’épuration de l’eau sont des opérations coûteuses qui en outre, consomment de l’énergie et nécessitent de l’espace.

20 % de l’eau traitée et mise en distribution est perdue à cause de fuites.

Cela représente 1 milliards de m3 par an. Le cycle urbain de l’eau exige des infrastructures coûteuses à établir et à entretenir.

En stabilisant ou en réduisant notre consommation d’eau, on diminue la construction de nouveaux ouvrages de captage, de distribution et d’épuration dont les nuisances sont manifestes (odeurs notamment).

Un accroissement de la consommation conduirait à aller chercher des ressources de moindre qualité qui exigent des traitements plus sophistiqués.

 

La consommation d’eau en France

 

Répartition de la consommation en eau domestique
 
Un Français consomme environ 150 l d’eau potable par jour pour ses besoins domestiques dont seulement 7% pour l’alimentation !
Source : Centre d’Information de l’Eau, 02/2007

148 litres d’eau, c’est la quantité d’eau que chaque personne consomme par jour pour les usages domestiques (lessive, douche, vaisselle,…). Elle est de 172 m3 par abonné et par an, tous usages confondus (domestiques et non domestiques) (ONEMA, 07/2014)

 

Les gestes au quotidien

 

Eviter de faire couler l’eau inutilement
Vous pourrez ainsi l’economiser (sous la douche, pour la vaisselle…). Par exemple, fermer le robinet pendant les trois minutes où l’on se lave les dents peut économiser quelques dizaines de litres d’eau ! D’ailleurs j’en profite pour vous rappeler que l’on devrait se laver les dents trois fois par jour ! 😉

 

Opter pour des systèmes de chasse d’eau à deux débits
Appelées aussi chasses d’eau à deux réservoirs, elles permettent de réduire le volume d’eau utilisé d’environ 15 litres par jour pour un foyer de deux personnes. Et si vous n’en avez pas, il vous suffit de placer une bouteille d’eau pleine de sable dans le réservoir de la chasse d’eau de vos toilettes, moins d’eau sera ainsi gaspillée. Une chasse d’eau classique consomme entre 6 et 12 l d’eau, une double commande 3 à 6 litres…

 

Essayer les toilettes sèches !
Les toilettes à litière biomaitrisée peuvent remplacer, si vous avez un jardin et la possibilité de faire du compost, nos toilettes classiques qui utilisent de l’eau.
Le principe ? Les excréments et l’urine s’entassent pendant quelques jours dans un réservoir (placé en dessous de la cuvette) qui contient de la sciure ou des copeaux de bois qui recouvrent chaque passage. Une fois la poubelle presque pleine, on se sert de ce mélange (papier toilette compris) pour en faire du compost… Ce n’est pas dégoûtant, c’est juste l’exploitation du cycle naturel de la matière organique…
Les avantage ? On économise des milliers de litres d’eau, on évite l’emploi de composés chimiques nécessaires au traitement de l’eau et on se fait de l’engrais gratis 😉

 

Vérifier qu’aucun robinet ne fuit
Faites donc réparer les robinets et chasses d’eau qui fuient : de 10 litres par jour pour un robinet qui goutte jusqu’à 600 litres par jour dans le cas d’un simple filet d’eau dans la cuvette des WC !

 

Prendre des douches
La douche est plus tonique et hygiénique que les bains et consomme de 50 à 80 litres d’eau contre 150 à 300 litres pour un bain.

 

Equiper vos robinets de réducteurs de débits
Mitigeurs et aérateurs limitent significativement votre consommation d’eau : jusqu’à 70% ! Appelé mitigeur, aérateur, économiseur ou mousseur, ce dispositif se place facilement à la sortie de vos robinets. Son rôle est de diminuer le débit d’eau qui coule en dispersant le flux. Cela ne nuit pas du tout à l’usage courante de l’eau (douche, vaisselle…).
Par défaut, l’eau du réseau de distribution est délivrée à 3 bars, c’est à dire 17 l/mn, un mitigeur classique peut abaisser le débit à 12 l/mn tandis que les certains mitigeurs mécaniques haut de gamme économisent jusqu’à 70% d’eau.
Il peut même en résulter un confort d’utilisation avec la baisse de pression : faire couler de l’eau fait beaucoup moins de bruit !
Pour un foyer de 4 personnes, les aérateurs placés sur les robinets et les éco-douchettes génèrent une économie annuelle de l’ordre de 30 % soit 6,5 m3 avec un mousseur et 29 m3 avec une éco-douchette, pour un prix modique : environ 5 euros par économiseur.

 

Penser à récupérer l’eau du robinet
Une partie de l’eau que vous utilisez et qui n’est pas souillée par des produits chimiques peut-être utilisée pour d’autres usages. Par exemple, lorsque vous patientez pour faire venir de l’eau chaude au robinet, profitez en pour récupérer l’eau encore froide pour arroser ensuite vos plantes. De même, si vous utilisez de l’eau du robinet à table, le surplus éventuel en fin de repas peut servir à arroser vos plantes ou à remplir l’évier pour la vaisselle.

 

Profiter de la pluie pour nettoyer la voiture
Il pleut ? Profitez-en pour sortir votre voiture du garage, mettre un imperméable et passer un coup d’éponge sur votre voiture. Un bon moyen de faire des économies puisque le lavage de la voiture réclame en moyenne 200 litres d’eau. Attention, ne rajoutez aucun produit chimique ni nettoyant, cela va polluer les eaux pluviales. Si vous souhaitez nettoyer parfaitement votre voiture, il faut vous rendre dans des stations de lavage qui traiteront les eaux usées.

 

Peut-on récupérer l’eau de pluie pour nos usages domestiques ?
Attention ! En France, il n’est pas permis d’exploiter les eaux pluviales pour nos usages domestiques qui réclament plus de salubrité. En effet, lors de leur passage dans l’atmosphère, du ruissellement sur les toitures, dans le réservoir de stockage puis dans le réseau, les eaux de pluie peuvent se charger en métaux, matières organiques, micropolluants organiques et en micro-organismes.
L’arrêté ministériel du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage autorise uniquement l’utilisation de l’eau de pluie à l’extérieur de l’habitation (usages domestiques et arrosage des espaces verts) et à l’intérieur pour l’alimentation des chasses d’eau et le lavage des sols intérieurs. L’utilisation d’eaux de pluie pour le lavage du linge est autorisée à titre expérimental, sous réserve de mise en œuvre de dispositifs de traitement de l’eau adaptés.

 

Récupérer l’eau de pluie ou celle des puits pour arroser
L’eau de pluie peut être récupérée pour arroser le jardin. Si vous avez la chance d’avoir un forage ou un puits dans votre jardin, profitez-en pour l’exploiter (avec modération en cas de sécheresse).

 

Faire pipi dans la douche
Profitons de notre douche pour faire pipi ! Nous économisons ainsi une chasse d’eau. Il faut simplement veiller, comme dans les toilettes, à ne pas en mettre partout ;-).

 

La récupération d’eau de pluie
Pour économiser l’eau et ainsi préserver la ressource en eau, il est intéressant de stocker l’eau de pluie dans une citerne. De plus, en milieu urbain les sols n’étant plus perméables (tout béton), si l’eau n’est plus systématiquement rejetée dans les conduites d’évacuation cela évite d’éventuelles inondations.

 

Fabrication / production et consommation en eau de quelques produits

 

Pour fabriquer nos produits de consommation, d’importantes quantité d’eau sont nécessaires. On parle “d’eau virtuelle”. Voici quelques chiffres à titre indicatif.

Produits alimentaires et consommation en eau

Outre ses atteintes graves à l’environnement et à ses préjudices pour la santé, les produits issus de l’industrie agro-alimentaire ont nécessité d’importantes quantité d’eau.

 

Produit Litres d’eau
1 litre d’eau minérale 9 l
1 litre de soda (Coca-Cola) 2,5 l
1 litre de lait 790 l
1 tasse de café 132 l
1 tasse de thé 27 l
1 litre de bière 300 l
1 litre de jus d’orange de 22 à 1000 l suivant la région de production
1 hamburger 2 900 l
1 kg de blé 625 l
1 kg de riz 3 000 l
1 kg de porc 4 800 l
1 kg de boeuf 15 500 l
1 kg de poulet 3 900 l
1 kg de pommes de terre 287 l
1 kg de sucre de canne 1 700 l
1 kg de sucre de betterave 900 l
1 oeuf (issu d’élevage en batterie) 180 l
1 kg de pain 1 000 l
1 kg de pâtes 1 849 l
1 kg d’oranges 560 l

 

Fabrication de biens de consommation et consommation en eau

 

L’industrie exige de la vapeur d’eau, mais en utilise également abondamment pour le nettoyage, les systèmes de climatisation, les systèmes de refroidissement et de congélation, le transport. Le raffinage du pétrole, les industries agroalimentaires, la métallurgie, la production chimique, les industries de la pâte à papier, et bien d’autres, consomment d’énormes quantités d’eau. Il en va de même pour les activités minières, notamment l’extraction de l’or.

 

Produit Litres d’eau
1 litre de carburant 18 l
1 Jean 10 000 l
1 t-shirt en coton 2 700 l
1 ordinateur 1 500 l
1 voiture 400 000 l
1 kg de papier 750 l
1 kg de carton 60 à 400 l
1 kg de ciment 35 l
1 kg d’acier 600 à 800 l

 

NOTRE PLANETE INFO | Par Christophe MAGDELAINE

Sources

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.